Livraison gratuite dès 55 €
Paiement sécurisé
Retours gratuits sous 120 jours
Livraison gratuite dès 55 €

Kiehl's

146 articles
Kiehl's

Filtrer par

Genre
Série
Prix
Type de produit
Trier par
  • Les plus populaires
  • Nom de A à Z
  • Nom de Z à A
  • Prix croissant
  • Prix décroissant
  • Nouveautés
page1de7

Kiehl’s, l’incroyable épopée

Qui aurait cru qu’une petite pharmacie ouverte en 1851 par un certain Louis Brunswick, un immigré allemand, dans le quartier de l’East Village à New York à l’intersection de la 3e rue et de la 13e avenue, allait devenir une grande marque internationalement reconnue plus de 170 ans plus tard ? Il fallait, pour cela, être un visionnaire. C’est probablement l’adjectif qui décrit le mieux John Kiehl lorsqu’il racheta, en 1894, la boutique qui deviendra Kiehl’s Pharmacy. Le pharmacien, passionné de botanique, est d’emblée séduit par cette échoppe qui s’inspire des officines du Vieux-Continent, celles où l’on propose des remèdes personnalisés. John Kiehl importe cette formule et, très vite, ses pommades et autres élixirs deviennent des remèdes à succès auprès des ouvriers du quartier. On paye à prix d’or ses conseils, un plus qui restera longtemps la marque de fabrique de l’empire Kiehl’s.

La recette reste inchangée lorsque l’assistant de John Kiehl, Irving Morse, de retour du front en 1918, reprend l’affaire dont il conserve le nom. Lui qui est également herboriste continuera de miser sur les bienfaits des plantes et le savoir de la nature. La clientèle new-yorkaise adhère toujours plus au concept. Les affaires vont bon train. Irving Morse fabrique ses remèdes à la main, notamment des traitements homéopathiques, des teintures et des tisanes. Peu à peu, porté par le succès de son affaire, il transforme l’ancienne échoppe en une pharmacie moderne. Il pose également les bases de ce qui reste encore aujourd’hui la signature de Kiehl’s : les clients peuvent essayer les produits avant de les acheter – une chose inédite à l’époque.

Pour ce qui est des soins et des produis d’hygiène disponibles sur notre droguerie en ligne, c’est après la Seconde Guerre mondiale que leur histoire commence. Aaron Morse, le fils d’Irving Morse, désormais à la tête de la boutique Kiehl’s, cesse de développer des produits pharmaceutiques pour se concentrer sur la cosmétologie. Les cosmétiques Kiehl’s viennent de naître et ils vont cartonner au point que même Andy Warhol, le maître du pop art, en fera sa marque préférée. Le coup d’envoi est donné en 1964 avec une lotion tonique à base de camphre et de menthol baptisée Blue Astringent. Les produits Kiehl’s se veulent tous d’origine naturelle. C’est dans la nature, à l’instar des herboristes qui l’ont développée, que la marque puise sa force. Sur l’idée de son père, Aaron Morse généralise l’usage des échantillons afin de convaincre sa clientèle. Le nom prouve qu’il peut enfin jouer dans la cour des grands dès 1964 en participant à la prestigieuse foire internationale de New York. Kiehl’s s’apprête à conquérir le monde et ce sans aucune campagne publicitaire : la qualité de ses produits se fait savoir via le bouche-à-oreille.

Kiehl’s pour les âmes uniques

Kiehl’s doit également son succès à des partenariats de prestige. La marque se fait très rapidement une place dans le monde de l’art. La Blue Astringent Lotion est plébiscitée par Andy Warhol et des produits phares des années 1960, notamment le Calendula Herbal-Extract Toner, le Kiehl’s Lip Balm #1 et l’Ultra Facial Moisturizer, comptent encore aujourd’hui parmi les soins préférés des clients de la marque.

Kiehl’s jouit d’une image de marque d’artiste, mais aussi d’aventurier et de philanthrope. En effet, en 1979, Kiehl’s sponsorise une expédition qui vise à promouvoir la médecine chinoise, celle du Smithsonian Museum. La marque en profite pour intégrer de nouvelles plantes, rares et exotiques, dans ses formules, dénichées au cours de son voyage. Par ailleurs, la même année, des produits et des objets Kiehl’s rentrent dans les collections du Smithsonian Museum pour leur contribution à la pharmacie moderne.

En 1988, Kiehl’s déplace des montagnes en sponsorisant, cette fois, l’expédition Everest 88. Les alpinistes partent à la conquête du toit du monde avec, dans leurs bagages, des produits Kiehl’s. Ce sera, d’ailleurs, la première ascension de la face Est sans oxygène, un joli coup de pub pour les soins Kiehl’s !

Kiehl’s, les soins

Chez flaconi, les soins et cosmétiques Kiehl’s occupent une place de choix parmi les produits d’hygiène. L’Oréal perpétue, depuis le rachat de la marque, la tradition de soins d’experts. En 2005, la marque présentait Dermatologist Solutions, une gamme de soins développée avec des dermatologues confirmés en partenariat avec les chimistes de Kiehl’s. Déjà en 1961, Aaron Morse s’était tourné vers les scientifiques pour mettre au point une crème spéciale destinée à soigner les brûlures dues aux radiations, le tout à base d’aloe vera et de pénicilline.

Lorsque Kiehl’s arrive en France en 1997, la marque n’est disponible que chez Colette à Paris. Aujourd’hui Flaconi est heureux de pouvoir vous faire profiter des bienfaits d’une des marques les plus vendues dans le monde : dans les années 2010, c’est un flacon de son produit phare, Midnight Recovery Concentrate, qui se vendait chaque minute dans le monde.

Aujourd’hui encore, Kiehl’s s’engage non seulement à produire des soins de qualité, sûrs et efficaces, mais aussi à les proposer dans des emballages responsables.

Kiehl’s et l’environnement

Le souci de l’environnement a toujours été au centre des préoccupations de Kiehl’s. La marque a recyclé, depuis 2009, 11,2 millions de produits. Depuis 2020, 98 % des soins contiennent au moins trois ingrédients issus de matières premières renouvelables. Le projet est que, d’ici à 2025, 100 % des produits Kiehl’s soient produits à partir de matériaux recyclables. Le processus de fabrication, comme les emballages, se veulent éco-responsables pour des achats sans mauvaise conscience.

Kiehl’s en quelques dates clés

  • 1851 : ouverture de la pharmacie dans le quartier de l’East Village de New York.
  • 1894 : John Kiehl’s rachète la pharmacie qui devient Kiehl’s Pharmacy.
  • 1921 : L’herboriste Irving Morse reprend l’affaire.
  • 1961 : Son fils, Aaron Morse, lui succède.
  • 1988 : Jami Morse Heidegger reprend l’entreprise familiale.
  • 2000 : L’Oréal acquiert Kiehl’s.
  • 2003 : Le maire de New York déclare le Kiehl’s Day le 12 novembre